Zalto : des verres d’exception

Ceci est le premier article sur les verres Zalto, que j’ai comparés pendant plusieurs semaines à d’autres verres, avec différents vins. Ce premier article vise à donner quelques idées générales. Je reviendrai en détail sur chaque verre que j’ai pu tester, par la suite.

20140513_11-11-35

Zalto est « un nouveau venu » dans le monde de la verrerie, dont la fondation remonte à 2006. Pour ma part, j’ai été en contact de ces verres pour la première fois en 2012 en Autriche puis en Allemagne en 2013. J’avais été pour le moins impressionné par la finesse et la légèreté de ces verres. Depuis, j’ai lu plusieurs compte rendu d’utilisation et j’ai constaté que ces verres recevaient un excellent accueil. Cela ne fit qu’attiser ma curiosité et m’a poussé à vouloir les essayer.

Les verres Zalto ont pour première et évidente particularité de sembler plutôt chers. Il faut compter autour de 30€ par verre. Il sont en revanche très bien distribués puisque, outre les distributeurs locaux (en France, Oenotropie, par exemple), il existe une boutique sur le site Internet qui propose l’expédition dans toute l’Europe (ce qui n’est pas le cas de tous les manufacturiers). Les coûts d’expédition sont tenus et la qualité de l’envoi sans reproche. Cependant, il ne faudrait pas s’arrêter à cette analyse pécuniaire superficielle, car on aurait une bien mauvaise idée de ce que sont ces verres.

Leur grande caractéristique est qu’ils sont soufflés à la main, enfin disons à la bouche, et produits dans un cristal ne contenant pas de plomb. Ce ne sont donc pas des verres produits à la machine comme les références que sont les Vinum de Riedel ou plus simplement l’immense majorité des verres. Pour des verres faits à la main, soufflés en une fois et non collés, le prix devient nettement plus raisonnable. Dans cette catégorie, ces verres sont même une véritable bonne affaire car les équivalents sont facturés deux à trois fois le prix chez Riedel, par exemple. De même, la gamme Vinum, qui se vend à un prix équivalent, est produite à la machine !

Le fait que ce verre soit fait main et son processus de fabrication résultent dans un verre d’une perfection esthétique superlative et c’est là qu’il va faire la différence.

– D’abord, le poids est simplement incroyable. Les verres sont presque deux fois plus légers que leurs équivalents dans d’autres gammes. Le verre Schott-Zwiesel Fortissimo Vin blanc pèse par exemple 160g pour un volume de 404 ml. Le verre équivalent chez Zalto pèse 100g (400 ml), le verre à Pinot Noir, absolument démentiel par sa taille (960 ml), pèse environ 120g. Pour le verre à vin blanc, la différence est finalement moins sensible car le verre est plus compact, mais pour le verre à Pinot Noir, on a l’impression de ne rien soulever. C’est d’autant plus frappant que le pied de ce verre immense est le plus fin de la gamme. Le confort de dégustation est incomparable (et je pèse mes mots)… réellement exceptionnel.

– La qualité du cristal est parfaite. Le point le plus remarquable, quand on n’y est pas habitué, est l’absence de trace de soudure. Le pied est parfaitement lisse et sans, non plus, joint de soudure entre le calice et le pied. Cela contribue au plaisir d’utilisation de ces verre. Sentir le liseré de verre le long du pied des Zwiesel, par exemple, devient très désagréable à tenir.

– Les formes sont très bien étudiées. Chacun des quatre verres principaux sont remarquablement pensés pour mettre en avant certaines caractéristiques du vin. De surcroît, la taille est parfaitement adaptée pour pouvoir ranger les verres facilement puisque les verres sont tenus dans une fourchette de 20 à 24 cm de haut. Cela peut paraitre secondaire mais c’est en fait capital car non seulement les verres se rangent mieux mais surtout, vous réduisez les risques de casse au lavage.

– Enfin, la gamme est simple et facilement lisible : une seule série de verres, dans laquelle on trouve 6 verres à vin (Bourgogne, Bordeaux, Universal, Vin blanc, Vin liquoreux, Champagne).

J’ai testé les quatre verres suivant : Gamme Denk’Art, le verre à vin blanc (ref. : 11.400), le verre Universal  (ref. : 11.300), le verre Bordeaux  (ref. : 11.200) et le verre Bourgogne (ref. : 11.100).

Voici à présent un résumé de mes dégustation. Dans l’ensemble, ce sont des verres hyper spécialisés. Au contraire des Vinum Riesling de Riedel, Spiegelau Authentis n°2 ou Schott-Zwiesel Fortissimo Vin blanc, qui sont des verres vraiment polyvalents, aucun des verres Zalto Denk’Art ne peut réellement être considéré comme universel. Cependant, la gamme est homogène, avec une excellente progressivité de rendu. Ce sont des verres qui mettent en valeur les composés structurels des vins, sa matière et pas simplement ses arômes. Ils apportent un confort de dégustation superlatif. J’ai rarement dégusté des vins dans des verres d’une plus grande finesse ou d’une élégance similaire. D’après mon expérience, seule la gamme Sommelier de Riedel peut rivaliser dans ces domaines… mais à des tarifs prohibitifs (environ 70 à 100€ le verre).

20140513_11-13-15

Ce sont donc des verres d’exception, qui, à ce titre, sont plutôt bon marchés. Bien entendu, en terme de compromis, si leur rendu et leur utilisation les rend exceptionnels, le prix peut quand même s’avérer une limite, surtout si on considère qu’un Schott-Zwiesel Fortissimo se négocie dans les 5 à 8€ en Allemagne (mais plutôt 15€ en France, ce qui est alors beaucoup moins intéressant, voire pas du tout intéressant). Mon appréciation globale de la gamme Zalto Denk’Art est extrêmement positive. En terme de confort et d’esthétique, ils sont parfaits. En terme de rendu, si vous choisissez le bon verre, ils sont également irréprochables, sauf peut-être sur certains vins où ils gomment la rondeur et le fruit (c’est particulièrement vrai des blancs, ce qui me fait penser qu’il manque un verre dans la gamme). Mais je vais revenir en détail sur chaque verre pour vous en donner un profil plus complet. Si on ne prend pas en compte le prix, c’est indiscutablement la meilleure série de verre que j’ai essayée. Rien que par son confort d’utilisation, elle revoit tous les autres à leurs études… sauf peut-être les Sommeliers de Riedel, avec la limite évoquée précédemment.

Après les différents tests que j’ai réalisé, je peux dire que Zalto est un vrai coup de coeur en terme de verrerie.

Le site Zalto : ICI (en Anglais et en Allemand)

La boutique online :  (en Allemand)

Please follow and like us:

This post is also available in: Anglais

Post Your Thoughts