Pittnauer, Pinot Noir Fuchsenfeld 2010 (Autriche, Burgenland)

20140123_14-34-25lite

Producteur : Gerhard und Birgitte Pittnauer

Vin : Pinot Noir Fuchsenfeld

Millésime : 2010

Cépages : Pinot Noir

Origine : Autriche, Burgenland

Prix : 20-30€ (Finlande, Alko) –  moins de 15€ au domaine.

Disponibilité :  acheté chez Alko, en 01/14 référence 452237. Disponible au domaine et cavistes.

Pittnauer est l’un des producteurs de référence du Burgenland où il est installé à Gols, au nord de la région. Il est l’un des neuf vignerons qui sont à l’origine d’une marque collective privée, locale, très connue et particulièrement dynamique, PANNOBILE. Les Pannobiles (rouges, il existe aussi une version blanche) consistent en un assemblage de cépages autochtones Blaufränkisch, Zweigelt et Sankt Laurent haut de gamme, puissant et rond, destiné à promouvoir le savoir faire de la région. Plus d’informations sont disponibles à l’adresse qui suit, en Anglais et en Allemand :  .

Je qualifierais le style du domaine Pittnauer de plutôt moderne (par opposition à A&H Nittnaus que je considererais plus traditionnel) avec des extractions importantes mais bien maîtrisées et une utilisation subtile du bois dans l’élevage. Cependant cette modernité de style ne se traduit pas par l’emploi des dernières modes, peu de cépages internationaux (le Pinot Noir est une exception), travail intense sur le Sankt Laurent, un beau cépage local qui pinote parfois joliment, aucun produits de synthèse. Le domaine est d’ailleurs en biodynamie.

Pas de surprise sur ce Pinot Noir Fuchsenfeld, qui livre donc un jus puissant et gouleyant, pourtant très Pinot. Je profite de cette description pour vous dire deux mots sur la région et son climat. Le Burgenland, particulièrement le Nord, est une région extrêmement chaude en été, mais avec un climat quasi méditerranéen, du fait de l’influence du Danube et de la plaine pannonienne. L’Automne est long et habituellement chaud mais avec des risques de précipitations vers la fin octobre. A ce moment, du fait du lac Neusiedler, la matinée est plutôt humide, ce qui explique la longue tradition de vins de desserts (Beerenauslese, TBA et Ruster Ausbruch) car les conditions sont idéales pour le développement d’un beau botrytis.  Ces deux éléments, cependant, à savoir un été chaud et un environnement favorable au développement des champignons, en font un endroit particulièrement délicat pour la culture du Pinot Noir. Ce dernier est en effet extrêmement sensible à la chaleur, les baies brûlent au soleil, et à botrytis cinerea. En conséquence, d’une part, les années favorables aux vins de desserts (TBA) sont des années difficiles pour le Pinot Noir et d’autre part, les années froides, mauvaises pour les cépages locaux, sont bonnes pour le Pinot Noir. 2010 en est un bon exemple. Le millésime fut désastreux en rouge car très froid et très humide (Bourguignon !) ce qui a conduit certains domaines de référence comme Kollwentz à ne produire aucun Crus en 2010, en dehors du… Pinot Noir. Les maturités difficiles du fait d’un été froid et un automne court ont été des conditions idéales pour le Pinot Noir, donc plus d’un domaine a su tirer partie avec de très belles bouteilles chez Kollwentz, Dürr ; chez Ernst Triebaumer avec son Blauburgunder ; chez Umathum, Unter den Terrassen ou encore chez Alphart avec le Pinot Noir Réserve. Ce Pinot Noir ne fait pas exception et Pittnauer livre une très belle bouteille sur ce vin pourtant « entrée de gamme » (les Pinots Noirs sont toujours en moyen-haut de gamme mais à 13€, ce dernier est le premier Pinot de la gamme).

La couleur est assez profonde pour un Pinot. Rouge rubis avec des reflets déjà légèrement orangés. En dehors de la profondeur de la robe, c’est somme tout classique d’un Pinot. Le nez est intense. On y trouve des baies rouges et noires et une touche d’élevage, épicée, tout à fait dans l’équilibre du vin. On termine sur une nuance poivrée. C’est un nez dense, profond et encore assez jeune (d’ailleurs, le vin peut supporter plusieurs jours d’ouverture). Le palais livre la même impression avec une dominante épicée sur la finale assez marquée et plaisante. La finale, d’ailleurs, est longue et fraîche. La structure est bonne, voire importante pour un Pinot. L’acidité et les tannins sont bien fondus. C’est un très bon vin qui présente un potentiel intéressant. Je pense qu’il sera au top dans 2-3 ans et à boire durant les 7 à 10 prochaines années.

La note Wineops : 82/100 ; + 5

Si vous pouvez vous le procurer au domaine ou en direct d’Autriche (caviste), c’est un excellent rapport qualité prix. Difficile d’envisager meilleur en France. En terme de style on se rapproche de la Bourgogne (Beaune) avec un poil plus de maturité. Belle et facile bouteille.

This post is also available in: Anglais

Post Your Thoughts