Le Fracce, Villa Rajna Pinot Nero 2011 (Italie, Pavia IGT)

Producteur : Le Fracce

Vin : Villa Rajna Pinot Nero

Millésime : 2011

Cépages : Pinot Noir

Origine : Italie, Pavia (Lombardie)

Prix : 12-15€ (Finland, Alko)

Le Fracce est un domaine de Lombardie, plus précisément localisé à proximité de Pavia. C’est une propriété assez grande mais pas immense (200 000 bouteilles par an). Villa Rajna est le nom de leur cuvée de Pinot Noir.

Ce Pinot Nero Villa Rajna est l’un des premier Pinot Noir italien que j’ai dégusté. Jusqu’à présent, l’expérience n’a pas été encourageante. De plus, je trouve un peu dommage de planter du Pinot Noir en Italie quand il existe autant de cépages autochtones hautement qualitatif dans le pays. Un choix assez nettement marketing, payant sans aucun doute, compte tenu de la demande mondiale en Pinot Noir. Quoi qu’il en soit, c’est toujours une expérience intéressante de découvrir l’expression d’un cépage connu sur un terroir inhabituel (en tout cas, pour moi). Et très récemment, c’est un Pinot Noir d’Autriche qui m’a épaté, au delà de toutes espérances !

Villa Rajna Pinot Nero 2011

Villa Rajna Pinot Nero 2011

Pour cette dégustation, j’ai utilisé mon fidèle Schott-Zwiesel Fortissimo 404ml (le verre à vin blanc) puis j’ai utilisé le verre dédié Vinum Pinot Noir de Riedel, souvent nécessaire pour pleinement apprécier les Pinots Noirs. D’ailleurs, le vin s’est nettement mieux comporté dans le verre à Pinot Noir. On ne le dira jamais assez, mais s’il est un seul cépage qui nécessite dans 95% des cas, un verre spécifique, il s’agit bien du Pinot Noir.

Première impression au nez… quel nez ? Le vin est quasiment muet. Une touche de fraise par là, une autre, un peu plus forte après agitation, puis un léger cacao (élevage) et finalement de l’alcool. Un premier tableau loin d’être positif.

En bouche, le vin est léger, presque transparent. Les tannins accrochent un peu, verts et pointus, ce qui ne manque pas de surprendre sur un Pinot Noir. Peut-être une conséquence d’un élevage peu précautionneux dans des fûts de moindre qualité. Peu de plaisir sans que ce soit vraiment désagréable. C’est plus plat que mauvais. Sans intérêt…

On pourrait vendre ce vin sous n’importe quel nom de cépage peu tannique : gamay, grenache léger… inutile de boire ce type de breuvage. Le prix en devient d’autant plus dissuasif. C’est à éviter !

Dans tous les cas, sachez qu’un Pinot Noir est toujours coûteux à produire, du fait de ses rendements assez faibles et de sa sensibilités à… tout (maladie, soleil, pluie). En conséquence, un Pinot Noir peu onéreux est pratiquement toujours archi mauvais.

la note Wineops : 55/100 ; 0 0

Please follow and like us:
error

This post is also available in: Anglais

Post Your Thoughts