Verrocchio, Amarone della Valpolicella Classico 2008 (Italie, Veneto)

Je serai totalement honnête avec vous. J’étais vraiment curieux de goûter un Amarone bon marché. L’Amarone est en effet le plus haut de gamme (actuel) de la Vénétie (Veneto en Italien). Son prix habituel va de 30€ à 150€, les bonnes bouteilles se trouvant généralement à partir de 50€. C’est la raison pour laquelle 25€ chez Alko, en Finlande, est d’autant plus un prix étonnant. En toute franchise, je n’en attendais pas grand chose. Au mieux… une bonne surprise ?

L’Amarone est un vin très particulier. Il est produit à partir de trois cépages principaux, ceux du Valpolicella : Corvina (le principal), Molinara et Rondinella. Le truc, par rapport à un vin normal est que le Corvina est ramassé puis laissé à sécher pour plusieurs mois. Cette opération se nomme « appassimento ». En général, cela dure trois mois. Ensuite, les raisins sont assemblés et le vin est produit comme n’importe quel vin. Le résultat est que le taux de sucre grimpe, du fait de l’évaporation de l’eau, donc vous obtenez des vins au degré alcoolique élevé et souvent avec un peu de sucre résiduel (et parfois… trop). C’est un vin au fruité intense et qui vieillit bien. Un bon Amarone va s’épanouir au bout de 5 à 10 ans. L’un de ces bons exemple chez Alko, en Finlande, Tedeschi’s Amarone Capitel Monte Olmi. Mais si vous croisez un Dal Forno ou un Quintarelli… on atteint une dimension mystique !

Mais revenons à ce Verrocchio. Nez de fruit, de confiture de pruneau et de cerise. La bouche est souple et facile. C’est très facile en bouche et l’alcool n’est pas marqué. Ceci dit, à mon avis, ce vin n’a rien d’un Amarone. On retrouve bien plus le profil d’un Valpolicella Ripasso. Ce vin manque de structure pour être un vrai Amarone. Dans cette mesure, c’est un défaut assez important car un bon Ripasso sort plutôt entre 15 et 20€. Donc en d’autres termes, si vous cherchez un Amarone, c’est une mauvaise pioche mais si vous cherchez un bon Ripasso (un peu cher), vous serez satisfaits !

Le problème pour moi avec tous ces Ripasso/Amarone c’est que la qualité est extrêmement variable. Ces vins peuvent être fantastiques mais ils peuvent être totalement dévoyés… Franchement, ce Verrocchio Amarone vaudrait plus 15 que 25€ chez Alko. Une leçon à retenir pour vous : quand vous achetez un de ces vins Amarone/Ripasso, soyez attentifs et ne visez pas systématiquement l’Amarone, surtout si vous n’êtes pas prêt à casser votre tirelire.

La note Wineops : 67/100 ; 0 0

ALKO: HERE

Amarone della Valpolicella Classico 2008 by Verrocchio

Please follow and like us:
error

This post is also available in: Anglais

Post Your Thoughts