Un domaine : Le Mas Bécha version 2009 en Roussillon (France)

A moins que je n’aies la mémoire courte, il s’agit d’une première, une horizontale d’un domaine.

Aujourd’hui, il sera question du Mas Bécha. Ce domaine est la propriété de Charles Perez, il est planté à l’extrême sud de la France, en Roussillon. Il propose à ma connaissance plusieurs cuvées : 3 rouges (Classique, Barrique, Excellence) , un blanc (Excellence), un rosé (Classique) et un muscat (Classique). Détail intéressant, le packaging original a le grand mérite d’être bilingue (Français, Anglais).

On notera avant toute chose que 2009 est un millésime chaud et concentré. Le profil des vins en 2010 sera très différent et sans doute plus porté sur la fraîcheur. Mais sans plus attendre, entrons dans le vif du sujet.

Classique Rouge 2009 : la cuvée classique est une cuvée de Syrah, Grenache et Mourvèdre (grosse dominante Syrah), l’élevage se fait sans bois, en cuves. 2009 nous livre un vin puissant, riche en arômes et riche en alcool. On y retrouve la cerise noire, le poivre, quelques herbes aromatiques. L’équilibre est bon mais c’est un vin qui demandera un plat et des convives robustes pour faire face : type magret de canard au cacao ou même un dessert au chocolat. Je pense que quelques années lui permettront de digérer un peu de cette puissance mais sans nécessairement s’améliorer au niveau de l’expression du fruit. A mes yeux, c’est un vin qui gagnerait à être moins concentré et moins riche : l’effet millésime est très net. 69/100 ; 0, 0

Barrique Rouge 2009 : Même assemblage avec une pointe de Mourvèdre en plus. Le premier nez est nettement dominé par l’élevage. Vanillé, boisé doux, fruits mûrs, confiture. Tout cela est très dense, concentré dans un style qui rappelle le Nouveau Monde. L’alcool est élevé, là encore, mais bien enveloppé par le boisé. En bouche, on retrouve cette concentration, des tannins très doux et des arômes de fraise, framboise très mûres. Assurément, c’est un vin facile et explosif, très « fruit bomb », qui bénéficiera de quelques années. En attendant, il ne devrait pas vous décevoir pour des soirées improvisées. Très bon rapport qualité/prix, 74/100 ; 5 +

Elégance Rouge 2009 : Toujours le même assemblage mais indéniablement nous changeons de catégorie. Ce vin est beaucoup plus orienté terroir, au contraire des deux premiers, plus faciles, plus « obvious ». L’équilibre au nez est supérieur, plus fin, moins explosif. L’élevage est beaucoup plus intégré quoique bien présent. Le fruit est joli, frais. Nous retrouvons quand même la richesse du millésime, les tannins sont fins, la finale demande à s’affirmer. C’est un joli vin qui doit absolument vieillir, dans un style moderne et puissant. 82/100 ; 5 +

De la série de rouges, le Barrique 2009, dans un registre très « too much », retient mon attention. C’est un vin joyeux et démonstratif, peut-être pas sur la finesse mais qui veut vous dire quelque chose. Excellence attise ma curiosité quant à son évolution.

Excellence Blanc 2009 : Pour terminer la série, le blanc du domaine, 100% Grenache. C’est un vin assez déroutant. Son nez révèle une belle fraîcheur (pas de sensation d’alcool), une pointe de noisette et des fruits blanc, légers. Quelques éléments rappellent par ailleurs son élevage. En bouche, nous trouvons la puissance, grasse, le réglisse et pour le coup un alcool bien présent. Je suis dérouté car je retrouve du grenache principalement son gras et sa puissance alcoolique. Un doute sur l’évolution du vin. Toujours est-il qu’en repas, associé à une viande blanche, ce vin fonctionne tout à fait et ne marque jamais par la lourdeur, bien au contraire. Paradoxal, donc. 70/100 ; 0 0 (?)

Dans l’ensemble, c’est une jolie collection. Les vins sont modernes, tout à fait adaptés aux palais recherchant la puissance et l’évidence aromatique. Compte tenu du millésime, peu favorable dans le sud car très chaud (et oui, 2009 me semble un millésime faible en dehors, en rouge, du Bordelais, de la Bourgogne et du Beaujolais ou des liquoreux), les vins sont intéressants. Je pense que pour ceux qui cherchent des choses plus souples, le millésime 2010 devrait donner satisfaction, avec des vins sans doute moins marqués par l’alcool. Gardez aussi à l’esprit que l’élevage est ici bien présent.

Pour visiter le site du domaine, voir ICI

Excellence 2009 by Mas Bécha (France, Côtes du Roussillon)

Please follow and like us:

Post Your Thoughts